Presse quotidienne nationale et continuité de l’exploitation

Photo Mikol Alain
Professeur à ESCP Europe

Erosion de la diffusion, transfert des revenus publicitaires vers d’autres médias (internet, journaux gratuits…), disparition de nombreux points de vente, difficultés de la messagerie Presstalis 1 … les éditeurs de la presse quotidienne nationale doivent aujourd’hui résoudre une équation économique caractérisée par la diminution des revenus et le maintien de coûts de production élevés.

La remise en cause progressive des aides de l’Etat à la presse, mais surtout l’amplification des difficultés, ont contraint les éditeurs à intensifier leurs plans d’action afin d’assurer leur continuité d’exploitation. Ces difficultés et ces plans d’action transforment le paysage de la presse quotidienne nationale (restructurations, disparitions de titres papier, départs massifs d’effectifs…) et ont des incidences sur les états financiers de l’éditeur : capacité à faire face aux besoins de trésorerie à court terme, évaluation des actifs (notamment les immobilisations incorporelles) et des passifs (principalement les provisions), reconnaissance de nouveaux revenus (chiffre d’affaires issu du numérique et des opérations de diversification).



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur