Régimes juridique et fiscal des fusions d’associations

Photo Prigent
Docteur en droit

Dans un contexte de crise économique, de contraction de la dépense publique et de réorganisation des collectivités territoriales, de plus en plus d’associations choisissent de fusionner pour s’adapter et développer leur activité. L’exposé des motifs de l’opération figurant dans le traité de fusion fait ordinairement état d’une “stratégie de regroupement“ qui trouve son aboutissement dans une fusion-absorption.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur