Régime fiscal des profits tirés de la prostitution

1er conseiller TACAA, ancien élève de l’École nationale des Impôts

Afin de doper sa croissance pour disposer d’une marge supplémentaire dans la détermination du pourcentage de la dette admise par rapport à son PIB, l’Angleterre a comptabilisé les recettes de la drogue et de la prostitution. L’association Le Mouvement du Nid conteste pour sa part le mythe d’une prostitution créatrice de croissance. Selon elle, la prostitution est plus une charge économique et sociale pour la société, qu’un facteur de croissance. Ces attitudes contradictoires sont l’occasion de présenter le régime fiscal des profits tirés de la prostitution.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur