Les holdings, des avantages fiscaux qui ne vont pas sans risques

Expert-comptable et commissaire aux comptes, Docteur en droit, chargé d'enseignement au CNAM et aux universités de Bourgogne et de Cergy-Pontoise

Les avantages liés à l’utilisation de sociétés holdings ne sont plus à démontrer, qu’il s’agisse de détenir des titres dans le cadre d’une opération d’achat, de préparer une cession de titres, ou encore de regrouper des participations en vue de centraliser leur détention, leur gestion ou leur transmission. Certains de ces avantages proviennent de régimes fiscaux incitatifs, ce qui peut contribuer à rendre parfois « suspecte » l’utilisation de holdings aux yeux de l’administration fiscale. 



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur