Les conséquences du décès de l’entrepreneur individuel

Anne-Laure Regard
Notaire, Membre de Notaires Conseils d'Entrepreneurs (NCE), Formatrice à l'Institut notarial de formation

A ce jour, il existe en France plus d’1,5 million d’entreprises individuelles, c’est à dire d’entrepreneurs qui n’ont pas fait le choix d’une forme sociétaire pour l’exercice de leur activité. Or, l’entreprise individuelle n’a pas de personnalité morale distincte de celle de l’exploitant : l’entreprise, c’est l’entrepreneur qui assume tous les rôles, propriétaire, décideur, gestionnaire, employeur, responsable technique, commercial, financier. Son décès entraînera, dans la plupart des cas, la fin de l’entreprise, faute de pouvoir assurer sa continuité.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur