L’épreuve 2 du DEC : épreuve écrite de révision légale et contractuelle des comptes

Philippe Bourdiaux
Expert-comptable et commissaire aux comptes, Professeur agrégé d'économie et gestion à l'Université de Montpellier, Secrétaire pédagogique du DEC

Cette épreuve est souvent redoutée par les candidats en raison de sa difficulté, mais également du fait de son importance dans l’obtention du diplôme (coefficient 3 sur un total de 8). Et pourtant, cette épreuve est conçue selon un certain nombre de règles plutôt favorables aux candidats.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur