L’efficacité informationnelle des marchés (2) : le miroir du modèle

Christian Walter
Titulaire de la Chaire Ethique et finance, Collège d'études mondiales, Fondation Maison des sciences de l'homme

On dit souvent que la comptabilité est le miroir du marchand : les chiffres des comptables reflètent l’entreprise et son activité (plus ou moins bien peut-être – le miroir pouvant être fendu – mais c’est toujours malgré tout un reflet). Dans les cas simples de postes comptables qui représentent seulement (par exemple) des frais de déplacement, il suffit d’additionner des factures et il y a peu d’incertitude sur le total (sauf en cas d’erreur de calcul).




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur