La faillite de Balzac, éditeur, imprimeur et fondeur en 1828

  • novembre 2014
  • Numéro : 481
  • Thématique(s) : histoire
Jean-Jacques Perrin
Expert-comptable et commissaire aux comptes

Est-ce du fait de sa faillite en 1828 que Balzac écrivit sur les défaillances d’entrepreneurs à au moins trois reprises ? Est-ce sous l’influence de Balzac que le code Rogron de 1838 modifia très sensiblement le code de commerce de 1807 sur les entreprises en difficulté, suite à la parution en 1837 de l’ « Histoire de la grandeur et de la décadence de César Birotteau » ?




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur