De la pertinence de la coopération intercommunale dans le domaine des services d’aide et d’accompagnement à domicile

Expert-comptable, commissaire aux comptes, membre du comité secteur non marchand du CSOEC

De nombreuses communes se posent la question du mode d’organisation le plus approprié pour la gestion d’un service d’Aide et d’Accompagnement à Domicile. A partir d’un cas réel, il est proposé d’exposer les différences analyses menées puis les conséquences du choix retenu qui s’est porté sur la création d’un groupement de coopération sociale et médico-sociale.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur