Activité expertale et inscription à l’Ordre

Didier Cardon
Président de la Compagnie nationale des experts-comptables de justice
Gerard Ranchon
Vice-président du Conseil supérieur de l'ordre des experts-comptables

Deux articles parus dans la revue Sic de juillet-août 2014 sous la plume de Gérard Ranchon et dans la Revue Française de Comptabilité de septembre 2014 sous celle de Pierre-Alain Millot ont attiré l’attention des membres de la Compagnie Nationale des Experts Comptables de Justice (CNECJ). Ces deux articles, qui comportaient des rappels de principe rédigés en termes généraux ont pu apparaître aux yeux de certains comme l’affirmation d’une doctrine nouvelle de l’Ordre des experts-comptables concernant les experts inscrits sur les listes des juridictions et les missions d’expertise de justice.
L’appartenance très majoritaire des membres de la CNECJ à l’Ordre et les excellentes relations entretenues depuis toujours entre les deux entités, traduites notamment par l’invitation es-qualité du président de l’Ordre aux congrès annuels de la CNECJ, nous font un devoir de rédiger en commun le présent article afin de dissiper tout risque de malentendu 1.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur