Les outils d’intéressement des dirigeants au capital d’une société-cible : quel traitement fiscal ?

Enseignante à l’EM Strasbourg, Laboratoire LaRGE

L’essor important des opérations de Leverage Buy Out (LBO) en France a naturellement contribué au développement de formules de « management-packages ». Ces dispositifs permettent d’intéresser certains salariés ou dirigeants de l’entreprise cible, à la réussite de l’opération : sous réserve de l’atteinte d’objectifs financiers, les bénéficiaires participent alors en fin de LBO à la plus-value des investisseurs pour une quotité souvent indexée sur la rentabilité dégagée. Mais la qualification fiscale des sommes correspondantes fait débat : l’éclairage de deux décisions récentes nous permettra de rappeler la grille d’analyse développée par la jurisprudence et sur laquelle ces arrêts se sont de nouveau appuyés.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur