Les Centres d’Information sur la Prévention au service des chefs d’entreprise

Président du CIP national
Directrice des missions au CSOEC, responsable du CIP national

Les Centres d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) sont à l’écoute des chefs d’entreprise depuis plus de 25 ans. Avec la crise, les experts des CIP se sont mobilisés pour apporter leur soutien aux dirigeants.

Des CIP à l’écoute des chefs d’entreprise

Depuis 1995, à l’initiative de William Nahum, Président du Conseil régional de l’Ordre de Paris-Île-de-France, puis dès 1999 sur l’ensemble du territoire, des bénévoles experts-comptables/commissaires aux comptes, avocats, anciens juges consulaires, reçoivent, informent et orientent les chefs d’entreprise en difficulté en les éclairant sur les solutions disponibles et adaptées à leur situation.

La composition des CIP

Sur le plan national, l’association créée en 2007 regroupe, depuis l’origine, le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables, la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes, la Conférence Générale des Juges Consulaires de France, et le Conseil National des Barreaux. D’autres organismes ont ensuite rejoint le CIP national : les Chambres de Commerce et d’Industrie, les Chambres de Métiers et de l’Artisanat, l’Inter-Fédération des Organismes de Gestion Agréés, le Conseil National des Greffiers des tribunaux de commerce et enfin, le Conseil National des Administrateurs Judiciaires et Mandataires Judiciaires. Les associations Entente des Générations pour l’Emploi et l’Entreprise et Entreprises Collectivités Territoriales Insertion ou encore la Compagnie des Conseils et Experts Financiers sont membres associés du CIP national. 

Le CIP national a pour objet d’assister et de coordonner l’action des CIP territoriaux afin de promouvoir, organiser et rendre accessible l’information la plus large sur la prévention des difficultés des entreprises. Il agit de manière continue auprès des pouvoirs publics en vue de l’institutionnalisation des CIP territoriaux permettant une reconnaissance officielle de leur action et de leur utilité.

Le CIP national s’est, par ailleurs, rapproché d’une part, des fédérations professionnelles telles la FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics) ou la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment), et d’autre part, des associations du rebond telle 60 000 rebonds ou encore d’APESA France (assistance psychologique) pour mettre en place des partenariats.

Aujourd’hui, le CIP national fédère près de soixante-dix CIP territoriaux, constitués sous la forme associative avec les représentants locaux des mêmes institutions, répartis sur tout le territoire dont il soutient le développement et coordonne l’action. Le réseau des CIP reçoit les chefs d’entreprise qui en ont besoin au cours des « Entretiens du Jeudi » dans le respect d’une charte d’éthique et d’une stricte confidentialité.

Traitement des difficultés économiques

Les CIP traitent en premier lieu des difficultés d’ordre économique, financier et les problématiques juridiques. Les experts bénévoles font au cas par cas le point sur la situation et informent et éclairent au mieux les chefs d’entreprise sur les dispositifs de prévention et de soutien existants. 

Ils contribuent ainsi à favoriser l’anticipation et la prévention et à dédramatiser le rôle du tribunal de commerce qui fait souvent peur au dirigeant.

Soutien psychologique

Le dirigeant peut également faire l’objet de souffrances psychologiques qui se transforment parfois en dépression, burn-out, voire, à l’extrême, en risque suicidaire. C’est pourquoi le CIP national a noué un partenariat depuis quatre ans avec l’association APESA France permettant aux experts des CIP, en qualité de sentinelles formées à cet effet, d’aborder s’il y a lieu avec le dirigeant sa santé morale et le cas échéant de lui proposer une prise en charge par des psychologues cliniciens du réseau APESA qui peuvent dispenser des consultations gratuites financées par le CIP national pour gérer cette crise.

Mobilisation des CIP depuis le début de la crise sanitaire

S’adapter pour continuer de recevoir les chefs d’entreprise

Depuis le début de la pandémie de la Covid-19
et le premier confinement, les experts des CIP ont été mobilisés pour recevoir les entrepreneurs au cours d’entretiens en visioconférence au lieu, en temps ordinaire, d’entretiens en présentiel. Grâce aux mesures exceptionnelles de soutien mises en place par le Gouvernement (chômage partiel, fonds de solidarité des entreprises, prêt garanti par l’état, etc.), les entreprises se sont maintenues et n’ont pas afflué pour le moment, ni dans les tribunaux de commerce, ni dans les CIP. Face aux demandes d’assistance des chefs d’entreprise qui pourraient s’accroître dans les mois à venir, les CIP auront besoin d’experts-comptables volontaires sur tout le territoire. Les experts-comptables qui le souhaitent peuvent s’engager en contactant le CIP national 1.

Initiative du CIP Ouest-Normandie

Le CIP de la Manche s’est vu attribuer par une collectivité territoriale une subvention dans le cadre du dispositif « Prévention 50 » en vue de financer la mise en place de mandats ad hoc selon un barème basé sur la taille de l’entreprise. Cette initiative résultant d’un partenariat entre les acteurs locaux (présidents et greffiers des tribunaux de commerce, administrateurs et mandataires judiciaires) permet ainsi de faciliter l’accès des TPE aux procédures amiables confidentielles. 

Communiquer et promouvoir la prévention

Le CIP national a mis à profit la période que nous traversons pour promouvoir la prévention et faire connaître les CIP 2. Ainsi, une vaste campagne de communication pour rappeler, tant à l’environnement institutionnel et gouvernemental qu’au grand public, que les CIP locaux sont prêts à recevoir les chefs d’entreprise. Compte tenu de la situation économique, ces efforts de communication ont reçu un très large écho dans la presse, régionale et nationale, à la radio et la télévision 3. La communication se poursuit, notamment sur les réseaux sociaux 4, pour atteindre les nombreuses entreprises qui seront, on peut le craindre, en difficulté dans les prochains mois car c’est maintenant qu’il faut anticiper et se préparer au rebond. 

1. cip@cs.experts-comptables.org 

2. Vimeo CIP National : https://vimeo.com/398487161 

3. https://www.cip-national.fr/prevention-des-difficultes-des-entreprises/actualites-du-cip-national/ 

4. Compte Twitter : @cipnational

Approfondissez la question sur