L’efficacité informationnelle des marchés (8) : les cygnes noirs

Christian Walter
Titulaire de la Chaire Ethique et finance, Collège d'études mondiales, Fondation Maison des sciences de l'homme

Un cygne noir désigne “quelque chose“ qui vient contrarier les prévisions, un imprévu radical qui fait irruption dans ce qui semble le mieux établi, car fondé sur des observations répétées. Avec la crise financière de 2008, cette notion de cygne noir a tout à coup bénéficié d’une audience internationale, grâce à la publication de l’ouvrage de Nassim Taleb qui fut un succès mondial d’édition : “Le cygne noir : la puissance de l’imprévisible“ 1.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur