La loi Asap veut favoriser l’épargne salariale et l’intéressement

Photo Mikol Alain
Professeur émérite à ESCP Business School

La récente loi d’Accélération et de Simplification de l’Action Publique (ASAP), du 7 décembre 2020, a prolongé jusqu’au 31 décembre 2021 l’obligation des branches professionnelles de négocier sur la mise en place d’un régime d’intéressement, de participation ou d’épargne salariale.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur