La gestion des associés coopérateurs dans les sociétés coopératives vinicoles

Olivier Millet
Expert-comptable et commissaire aux comptes

Les sociétés coopératives agricoles, sociétés sui generis, présentent de nombreuses particularités par rapport aux entreprises commerciales classiques. Elles reposent sur de grands principes dont l’application concrète s’avère parfois complexe pour les dirigeants des coopératives. En effet, ces derniers ne sont généralement ni des professionnels de la gestion, ni des juristes. De plus, les coopératives vinicoles sont bien souvent de petites ou moyennes entreprises dotées de moyens limités qui utilisent les services d’un tiers, l’expert-comptable, pour les aider dans leur suivi comptable et financier. 




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur