Impact de la réduction du taux d’IS sur le recours aux paradis fiscaux

Edouard Pruvost
Docteur en droit fiscal, Chargé d'enseignement à l'Université de la Réunion

La loi de finances pour 2017 a amorcé une baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) en prévoyant d’ici 2020, une réduction du taux de cet impôt à 28 %. La loi de finances pour 2018 poursuit cette réforme en prévoyant, d’ici 2022, une réduction du taux de l’impôt sur les sociétés à 25 %. Ce mouvement de baisse de l’impôt n’est pas sans conséquence en matière de fiscalité internationale, notamment en ce qui concerne le transfert de bénéfices vers les pays à fiscalité privilégiée.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur