IFRS 5 : une norme difficile à appliquer

Anne Le Manh
Professeur associé ESCP Europe

La norme IFRS 5 “Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées“, essentielle pour les groupes réalisant des opérations de cession d’actifs, pose de véritables problèmes d’interprétation qui conduisent à l’adoption de pratiques comptables diverses en Europe, au détriment de la comparabilité des états financiers. Cet article propose une synthèse des principaux problèmes pratiques posés par la mise en œuvre d’IFRS 5, illustrée d’exemples ou de cas réels.


 



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur