Evaluation des entreprises par les méthodes analogiques : des multiples approximatifs, au clonage idéal

Jean-Guy Degos
Professeur des universités, diplômé d'expertise comptable

L’utilisation des méthodes analogiques, fondées sur des multiples ou des semblables, a beaucoup de succès, car cette valorisation relative (et approximative) justifie la valeur d’une entreprise donnée par la valeur d’entreprises similaires. « Comparaison n’est pas raison » affirmait Flaubert en 1853. Cette méthode prend le contre-pied du bon sens populaire. Dans certains cas, la comparaison par des méthodes analogiques peut devenir raisonnable, à condition de bien évaluer les avantages et les inconvénients d’une telle approche.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur