Déconfinement, activité partielle et autres vicissitudes

Agrégé des facultés de droit, Professeur à l'Université d'Angers

Depuis l’instauration de l’état d’urgence sanitaire et la mise en place du confinement, les dispositions adoptées par ordonnances ont eu pour objectif de donner du temps et de l’argent aux entreprises, afin de faire face à la baisse d’activité qui a frappé certaines d’entre elles et la cessation temporaire d’activité de certaines autres. Elles ont fourni à celles-ci des outils afin d’encaisser le choc associé à la pandémie liée à la Covid-19. Le souci principal étant d’abord de protéger les salariés face au risque de contracter le virus en question, le télétravail a été très fortement encouragé ainsi que la mise en activité partielle.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur