De l’influence positive du capital humain sur la stratégie des organisations

jo-Michel Dahan
Sous-directeur des entreprises de services et des professions libérales à la Direction générale des entreprises du Ministère de l'économie, de l'industrie et du numérique

« Le capital humain constitue un bien immatériel qui peut faire progresser ou soutenir la productivité, l’innovation et l’employabilité » 1. L’investissement en capital humain doit être conforté comme l’un des grands axes de politiques publiques dans les pays développés. Il semble pouvoir constituer une voie de remédiation, face à des problèmes comme le ralentissement de la croissance économique, la montée du chômage et la polarisation des revenus.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur