De filiale du groupe Bosch à ETI : comment Bosch rexroth fluidtech est devenue Aventics 1

Etienne Piot
Président d'Aventics et président du pôle compétitivité Mont-Blanc industries

Résumé de l’article
Fondée à Paris en 1947‚ la Compagnie parisienne d’outillage à air comprimé s’implante en Haute-Savoie en 1961. Achetée par Bosch en 1984‚ elle devient Bosch Rexroth Fluidtech en 2003. L’entreprise conçoit et produit des valves pneumatiques‚ des vérins pneumatiques et hydrauliques, ainsi que des solutions clients pour trois secteurs cibles : l’agroalimentaire‚ l’automobile et l’industrie lourde. En 2011, Bosch juge cette activité désormais non stratégique et décide de la céder. Les dirigeants de la filiale doivent alors entreprendre un travail complexe de découpage pour “extraire“ cette société d’un Groupe où les activités sont très imbriquées. Ils doivent surtout faire leur deuil et inventer pour leur entreprise un nouveau destin en dehors de Bosch. Pour compenser la perte de certaines fonctions auparavant assurées par le Groupe, la nouvelle société, Aventics, noue des partenariats avec d’autres entreprises de son territoire à travers le pôle de compétitivité Mont-Blanc Industries, dont son président, Étienne Piot, a pris la direction.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur