COSO : du contrôle du risque financier au management des risques

Professeur du CNAM sur la chaire comptabilité et contrôle de gestion, directeur de programmes à l’Institut de socio-économie Iséor

Trente ans après sa création, le COSO, référentiel de contrôle interne visant à limiter les tentatives de fraudes dans les rapports financiers des entreprises, défini par le Committee Of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission, fait aujourd’hui référence dans le management des risques.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur