Chute des productions céréalières : incidence comptable de la sous-activité

Cabinet Montiel Laborde Baker Tilly, Président Inexagri

En 2016, la production agricole céréalière en France a connu une baisse sans précédent de 30 à 40% selon les régions. La récolte nationale a atteint son plus bas niveau depuis 1986, année de forte sécheresse. Cette pénurie de matières premières agricoles aurait dû se traduire par une hausse significative des cours. Malheureusement, elle intervient dans un contexte mondial de surproduction avec, pour conséquence, des cours mondiaux orientés à la baisse.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur