Tous les articles

 

19 articles répondent à vos critères.

Formalisme du contrat : les points de vigilance pour éviter un redressement Urssaf

Selon que le contrat frais de santé est mis en place par accord collectif, de branche ou d’entreprise, par référendum ou par décision unilatérale de l’employeur, l’employeur doit être en mesure de produire au contrôleur Urssaf certains documents (précisés dans le tableau ci-après). A défaut, un redressement Urssaf est encouru, le contrôleur pouvant assujettir à cotisations sociales, la contribution patronale finançant le dispositif. (suite…)

Si elle veut survivre, notre protection sociale doit évoluer en profondeur

Développement exponentiel des techniques médicales, vieillissement croissant de la population, individualisation toujours plus forte des comportements… Notre système de protection sociale est confronté à des défis considérables. Saura-t-il les affronter ? C’est possible, mais pas dans sa configuration actuelle. (suite…)

Le second rapport annuel du Conseil d’Orientation des Retraites (COR)

La loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites confie au COR le soin « de produire, au plus tard le 15 juin, un document annuel et public sur le système de retraite, fondé sur des indicateurs de suivi, définis par décret ». Le premier de ces rapports a été publié en juin 2014, et le deuxième en juin 2015. (suite…)

Généralisation de la complémentaire santé : textes et calendrier

En 2012, le Président de la République affirmait sa volonté de généraliser d’ici 2017, l’accès à l’assurance santé complémentaire pour tous les Français, principe repris par l’Accord National interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, et transposé dans la loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013, pour les seuls salariés du secteur privé. Ainsi, ne sont pas concernés les travailleurs indépendants, les mandataires sociaux, les chômeurs de plus d’un an, les retraités, les salariés du secteur public… Au final,…

L’information des salariés et des représentants du personnel

Lors de la mise en place d’un régime de protection sociale complémentaire, de sa modification ou de sa résiliation, l’employeur doit informer les représentants du personnel et les salariés. L’information des salariés est un élément essentiel car, à défaut, la responsabilité de l’employeur peut être mise en cause et donner lieu au versement d’importants dommages-intérêts. (suite…)

Comment choisir l’organisme assureur ?

Les organismes habilités à mettre en œuvre des opérations de prévoyance complémentaire d’entreprise sont les sociétés d’assurance, les institutions de prévoyance et les mutuelles. Ces organismes ont le monopole concernant la couverture des risques suivants : décès, incapacité de travail, atteinte à l’intégrité physique de la personne ou liés à la maternité, invalidité et chômage. En principe, l’employeur a le choix de l’organisme, à moins que l’accord de branche n’en désigne un. (suite…)

Le contenu du contrat frais de santé : la couverture minimale obligatoire

La loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013, transposant l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, prévoit la généralisation de la complémentaire santé avec une couverture minimale au plus tard le 1er janvier 2016, pour tous les salariés, tout en prévoyant un certain nombre de dispenses. Ce socle minimal, appelé “panier de soins“ a été précisé par un décret du 8 septembre 2014 1. (suite…)

Nature du contrat frais de santé : un contrat responsable

Les contrats conclus avec les organismes assureurs en vue d’assurer la couverture minimale doivent respecter les conditions requises des contrats “responsables et solidaires“ 1. A défaut, les contributions patronales finançant ces dispositifs sont assujetties aux cotisations sociales, la cotisation des salariés est soumise à l’impôt sur le revenu et la taxe sur les conventions d’assurances est portée à 14 % (au lieu de 7 % si les conditions sont respectées). Il faut donc non seulement que le contrat de complémentaire santé…

Nature du contrat frais de santé : un contrat collectif et obligatoire

Le contrat de complémentaire santé doit non seulement respecter le panier de soins et le cahier des charges du contrat responsable 1, mais encore doit-il avoir un caractère collectif et obligatoire, ces conditions ayant été précisées par un décret du 9 janvier 2012, modifié par le décret du 8 juillet 2014. A défaut d’être collectif et obligatoire, la contribution patronale finançant le dispositif est intégrée dans l’assiette des cotisations sociales. (suite…)

Les modalités de mise en place du régime frais de santé

Il existe plusieurs modalités de mise en place d’un régime de complémentaire santé dans l’entreprise : la convention ou l’accord collectif, d’entreprise ou d’établissement, la ratification, à la majorité des intéressés, d’un projet d’accord proposé par l’employeur (référendum) ou la décision unilatérale de l’employeur. (suite…)