Le groupe Kering ouvre la voie à la comptabilité environnementale

Laurence Godard
Docteur en sciences de gestion, Maître de conférences HDR, responsable du master MAFE, Université de Franche-Comté

L’initiative de Kering en matière de comptabilité environnementale (ou EP&L : Environmental Profit & Loss Account) a été récompensée cette année par le prix FIR (Forum pour l’Investissement Responsable) des analystes ISR.
C’est un outil qui permet à Kering de mesurer son empreinte environnementale ; depuis la production de matières premières qui entrent dans la composition des produits, jusqu’à la distribution de ces derniers. Cet impact environnemental est ensuite traduit en valeur monétaire. La valorisation doit ainsi faciliter la prise de décision et déterminer les pistes d’amélioration et de réduction des impacts environnementaux et des impacts sur les populations et les économies réalisées.
D’abord déployé dans la filiale PUMA (première publication en 2011) 1, l’EP&L est destiné à être généralisé à l’ensemble du groupe avec l’objectif de publier des résultats consolidés en comptabilité environnementale en 2015.




Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur