La neutralité fiscale de la réévaluation libre des actifs est-elle systématique ?

Président du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables de Paris - Île-de-France, Président de la commission fiscale du CSOEC

Introduite par le législateur dans la dernière loi de finances, la réévaluation des actifs, présentée comme neutre sur le plan fiscal, peut réserver de mauvaises surprises pour les entreprises assujetties aux bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Explications.



Le contenu auquel vous souhaitez accéder est réservé aux abonnés !

Approfondissez la question sur